Voici le 1er épisode de la 2è saison du podcast “Prendre soin de soi et de son couple”. C’est un épisode consacré à Noël pour vous soutenir dans cette fête qui ressemble parfois à une épreuve.

Je suis médiatrice CNV, thérapeute et formatrice en communication bienveillante. Je reçois majoritairement des couples et des individuels qui veulent apporter des changements dans leurs vies.

Sur ce podcast je vous transmets ce que nous devrions tous apprendre à l’école ou dans nos familles : comment gérer nos émotions, comment identifier nos besoins fondamentaux, et comment communiquer avec nos proches.

Pour le 1er épisode de la 2è saison du podcast “Prendre soin de soi et de son couple”, je veux vous parler de Noël. Vous savez ces ambiances familiales pas toujours joyeuses lors des traditionnelles fêtes de fin d’année ? Ce stress qu’on peut ressentir à l’idée de se retrouver en famille ? On connaît tous ça. Je veux vous donner quelques idées pour vous permettre de passer ce moment sensé être chaleureux dans de meilleures conditions.

ECOUTEZ LE PODCAST CI DESSOUS

Le stress des fêtes de fin d’année en famille, c’est quoi ?

C’est Tonton Pierre qui va parler des migrants qui feraient mieux de rester chez eux, c’est cousine Delphine qui nous taquine pour la énième fois sur votre refus de manger des animaux, et c’est grand mère qui nous demande quand nous allons enfin venir accompagnée.

Il y a des sujets qui glissent souvent vers le conflit, comme la politique, l’argent, les valeurs familiales, et depuis 2020, on peut ajouter le Covid ou la santé en générale. Mais il y a aussi tous les sujets qui sont vécus différemment par chacun. Le travail, les amis, la façon d’occuper son temps libre, les valeurs, l’éthique, l’écologie, l’éducation des enfants, l’éducation du chien… Il y a un nombre presque infini de sujets qui sont sources de conflit en famille.

L’objet aujourd’hui n’est pas de chercher à comprendre pourquoi on va parfois redouter ces moments plus que les attendre avec impatience. Je veux surtout vous donner des outils pour vous permettre de contribuer à une ambiance plus chaleureuse.

1er outil : restez centré sur votre besoin

Le 1er outil que je vous propose, c’est de rester centré sur votre besoin. L’objectif étant d’éviter de réagir d’une façon qui ne contribuerai pas à votre besoin.

Définissons déjà votre besoin pour cette fête de noël en famille. Vous avez envie de passer un bon moment en famille, de partage et de bienveillance ? Vous souhaitez surtout profiter de vos cousins et cousines que vous ne voyez pas souvent ? Vous voulez privilégier la découverte de Noël pour la petite dernière ? Clarifiez en bref ce que vous avez envie de vivre à Noël.

Une fois que vous avez précisé ce qui vous importe le plus pour ces fêtes, je vous invite à rester centré dessus. Si vous entendez des propos ou que vous remarquez des comportements agaçants, avant de réagir, posez vous cette question : ma réaction contribuera ce que je veux vivre pour ce noël ?

Je ne vous demande pas de ne rien dire et de ruminer ce qui vous dérange, nous verrons plus tard d’autres outils ou vous pourrez exprimez les choses. L’idée de cet outil est de ne pas en rajouter par notre réaction.

Comment faire une fois que vous avez pris conscience que votre réaction ne contribuera pas à ce que vous voulez vivre à Noël ?

1ère chose : rappelez-vous votre envie prioritaire pour ce noël, répétez-le en boucle dans votre tête si besoin !

Ensuite : vous pouvez agir pour ancrer votre refus d’envenimer les choses. Changez de pièce, allez aider en cuisine, commencez à parler avec votre voisin de table, allez voir si tout va bien du côté des enfants, allez faire un câlin au chat de la maison. Bref, tout ce qui peut vous aider à passer à autre chose.  

Pour celles et ceux qui ont l’habitude de se connecter à leurs sensations, vous pouvez aussi vibrer ce besoin dans votre corps, comme s’il était réellement vécu, en goûtant toutes les sensations que cela peut vous procurer.

2è outil : Faire une demande précise : “On peut éviter le sujet?”

Pour ce 2è outil, je vous propose de vous exprimer cette fois. Tout simplement en faisant une demande. Si on vous parle d’un sujet que vous n’avez pas envie d’aborder, dites-le, tout simplement !

Si oncle Pierre parle encore des migrants, si votre cousine vous taquine une fois de plus sur le véganisme ou si grand mère lance le sujet de votre célibat, dites-leur simplement : “Peut-on éviter ce sujet svp ?”. Vous pouvez préciser : “on se prend la tête avec ce sujet, j’ai envie qu’on passe un bon moment”.

Vous pouvez même demander du soutien si votre demande n’est pas entendue du 1er coup : “Cousin Valentin, soutiens moi stp et dis à ton père qu’on est bien mieux sans aborder ce sujet…”

3è outil : répétez-vous “Il a un besoin”

Pour ce 3è outil, l’idée est de se décentrer un temps de son ressenti et d’imaginer le besoin de votre interlocuteur, de vous mettre à sa place pour essayer de le comprendre. Vous pouvez vous demander “Quel est son besoin ?”.

Pourquoi cousine Delphine vous parle sans cesse de votre véganisme ? Peut être se sent-elle mal à l’aise avec votre choix, peut être l’interprète-elle comme un jugement de valeur sur ses propres choix ? Elle a sans doute le besoin d’être respectée dans ses choix de vie.

Pouvez-vous vous connecter à son ressenti et son besoin ? Oui ses sarcasmes sont désagréables, l’invitation ici est d’aller voir ce qui se passe pour elle et de voir qu’elle fait comme elle peut avec son ressenti et l’intention de satisfaire un besoin important pour elle.

S’agissant de grand mère, quel peut être son besoin ? Peut-être est-elle inquiète de vous voir sans partenaire pour vous aimer et vous soutenir dans la vie ? Elle aurait alors un besoin de sérénité s’agissant du bien être de ses proches.

Là aussi, je vous invite à faire preuve d’empathie à son égard, mettez-vous à sa place en pensant au besoin qui est important pour elle. Ses propos sont maladroits mais imaginez le besoin qui en est à l’origine.

Se mettre à la place de son interlocuteur permet d’écouter leur besoin et non les paroles ou les comportements qui peuvent être désagréables. De cette façon, on peut être plus tolérant et réagir avec plus de douceur.

4è outil : Reformuler “Ça t’inquiète grand mère?”

Le 4è outil est une prolongation du 3è.

Une fois que vous avez identifié le besoin à partir duquel la personne parle ou agit, vous pouvez recentrer le dialogue sur elle et écouter ce qu’elle a à dire plus profondément, au delà de ses propos de surface.

Par exemple, vous pouvez dire à votre grand mère : “Ca t’inquiète de me voir célibataire ?”. Elle pourra ainsi parler de son inquiétude à elle, et sera moins dans le jugement de votre vie.

Vous pouvez aussi dire à votre cousine : “Tu n’a pas envie qu’on juge les choix que tu fais toi ?” Elle sera ainsi incité à parler de ce qui la concerne elle.

Nous n’avons pas l’habitude d’être écouté et encore moins de se sentir compris. C’est pourtant l’un des besoins les plus en manque chez la plupart des êtres humains. Formuler avec empathie leur ressenti et leurs besoins profonds permet de briser la glace des jugements et des reproches. Une vraie discussion peut ainsi avoir lieu.

Autre possibilité, la personne peut être surprise par une telle traduction de leur ressenti et besoin, et ainsi préférer détourner la conversation. Dans les 2 cas, vous aurez cassé la boucle infernale des jugements et des réactions ping pong.

Voilà, ça vous fait 4 outils à utiliser pendant les fêtes afin de contribuer à cette ambiance chaleureuse dont on rêve pour cette période.

N’hésitez pas à revenir vers moi pour me dire comment vous avez vécu ces fêtes et si ces outils vous ont aidé.

Je vous invite naturellement à profiter de ces outils toute l’année, dès que vous en ressentez le besoin. Sachant que bien sûr, c’est comme le sport ou une langue étrangère, plus on pratique, plus ça devient facile !

Si vous avez aimer ce podcast, vous pouvez vous abonner sur la plate forme de votre choix, vous pouvez aussi télécharger le Guide du couple qui communique

Si vous avez envie d’être soutenu dans vos envies de changement dans votre vie ou dans votre couple, je vous invite à me présenter votre situation. Vous pouvez m’adresser un mail, m’appeler ou prendre rdv en ligne

Je vous dis à bientôt pour un nouvel épisode, en attendant, prenez bien soin de vous et passez de très bonnes fêtes !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *